GLORIA MARIS : AQUACULTURE D’EXCELLENCE ENTRE TERRE ET MER

200 salariés, 45 millions de chiffre d’affaires, 80 % des ventes à l’export, six sites de production, 4000 tonnes de poissons produits chaque année. En vingt-six ans d’existence, Gloria Maris, entreprise spécialisée en aquaculture haut de gamme et dirigée par Philippe Riera se distingue par ses élevages d’espèces d’exception, telles le turbot, le maigre, la daurade et le bar et s’est taillé une réputation d’excellence. Mais dans ce secteur à la concurrence féroce, comment l’entreprise tire-t-elle son épingle du jeu ?

Temps de Lecture : 2 minutes

Privilégier la qualité plutôt que la quantité. Conserver une production artisanale et exigeante. Voilà le credo de Philippe Riera et son secret pour permettre à Gloria Maris de se démarquer de la concurrence étrangère. L’entreprise est spécialisée dans l’élevage de poissons, qu’elle commercialise ensuite auprès des grossistes ou dans les grandes et moyennes surfaces. Elle profite de l’excellence géologique de ses sites de production, notamment à Gravelines dans le Nord, mais aussi Noirmoutier ou encore Trédarzec en Bretagne, en Corse à Ajaccio et Campo Moro et à l’étranger en Sardaigne et au Maroc. « Nos poissons se développent au Nord et au Sud dans des environnements sains où nous sommes les seuls. Les conditions d’élevage sont optimales, nous respectons le cycle naturel des espèces et il n’y a donc pas de problème de contamination avec des éléments extérieurs » explique Philippe Riera. Une exploitation raisonnée qui permet d’obtenir des produits aux qualités inégalables et aux multiples labels « La qualité de nos poissons repose sur leur fraîcheur, la noblesse de leur chair, leur alimentation équilibrée et leur bien-être », fait valoir le dirigeant. Une qualité liée aussi aux savoir-faire et compétences que l’entreprise a acquis au fil de l’eau, en partie par croissance externe. « Le rachat des sites a apporté des métiers différents. C’est une force et cela nous différencie. C’est un savoir-faire qui s’est construit grâce à la polyvalence de nos compétences et à notre capacité à maîtriser tous les segments de l’univers aquacole ».

Des poissons à la pointe de l’innovation

Avec ses 200 salariés, Gloria Maris fait figure d’artisan face aux géants européens ou mondiaux.  Conquérir de nouvelles parts de marché nécessite donc forcément pour l’entreprise de recourir à des stratégies innovantes. « Nous parvenons à gérer le stress de l’animal en connaissant son environnement, ses pathologies à l’avance, son rythme au fil des saisons », argumente Philippe Riera. Des solutions développées année après année et sur toute la chaîne de production, de l’éclosion des œufs en écloserie jusqu’à la livraison des poissons. Et pour améliorer toujours et encore ses process, le groupe est rentré dans une dynamique vertueuse. « Nous collaborons avec des centres de Recherche pour sélectionner de nouvelles espèces grâce à la génétique et nous réfléchissons à de nouvelles alternatives d’alimentation contrôlées telles les insectes ou les végétaux ».

Face à l’avenir, Philippe Riera reste confiant : « La France a un beau potentiel de ressources à exploiter. Nous souhaitons développer d’autres sites sur le territoire. A l’étranger, l’enjeu est de conquérir d’autres continents grâce à nos savoir-faire ». De beaux défis pour une aventure loin d’être terminée.

La belle histoire de Gloria Maris 

C’est en 1992 en Corse que Philippe Riera, Président de Gloria Maris, décide de se lancer dans l’activité de l’aquaculture. Le site aquacole corse connaît une croissance exponentielle et la qualité gustative de ses poissons est rapidement reconnue. En 2012, l’entreprise grandit à l’étranger avec le rachat de Palma d’Oro en Sardaigne et de Fumet de l’Atlas au Maroc. En 2013, Gloria Maris débarque dans le Nord de la France à Gravelines avec le rachat de l’Ecloserie Marine de Gravelines et d’Aquanord, qui représente à lui seul le beau chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. L’entreprise a également racheté France Turbot à Noirmoutier la même année. En 2015, Philippe Riera décide d’englober les six sites de production dans une identité forte : c’est la naissance de Gloria Maris Groupe.