Envoyé spécial : résilience et croissance d’un transporteur

En 2018, le Groupe Envoyé Spécial Nord affichait un chiffre d’affaires en hausse de 40 %, 10 ans après la crise de 2008. Histoire d’une réinvention.

Laurent Dutheuil - dirigeant d'Envoyé Spécial
Laurent Dutheuil dirige le groupe Envoyé Spécial Nord, spécialisé dans le transport urgent pour les professionnels et composé de Régional Express, Express Froid et Envoyé Spécial
Temps de Lecture : 2 minutes

Laurent Dutheuil connait le sens du mot résilience. Envoyé Spécial, l’entreprise de transport industriel d’urgence qu’il a fondée en 1997, a connu son lot de difficultés pendant la crise économique de 2008. Mais 10 ans plus tard, la petite PME de 24 salariés est devenue un groupe de près de 300 collaborateurs. Ces dernières années, le taux de croissance annuel du chiffres d’affaires frôle régulièrement les 40 %, pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 34 millions d’euros en 2019, réparti entre trois enseignes différentes. Un dynamisme insufflé par un management jeune et énergique, et canalisé par l’expérience du patron.

Nouveau service, nouvelle entreprise

Avant d’en arriver là, il a fallu traverser la tourmente… “De cette période difficile est né le besoin de créer un nouveau produit, qualitatif mais compétitif, en capitalisant sur notre expérience du transport en urgence”, raconte Laurent Dutheuil. L’idée : proposer un transport en flux tendu à des clients professionnels, avec des livraisons à J+1 et en groupage, pour mutualiser les coûts entre les clients. Elle se concrétise avec la reprise des Transports René en 2013. La nouvelle entité, rebaptisée Régional Express, est gérée par le fils de Laurent Dutheuil, Julien, et par une équipe à l’écoute des nouveaux besoins clients. En cinq ans, le chiffre d’affaires de cette seule enseigne explose,  de 800 000 à 11 millions d’euros. “Savoir bien livrer devient une force de vente. La qualité du service est au coeur de la croissance”, commente Jean-Sébastien Collet, directeur général du groupe. En parallèle, Laurent Dutheuil crée Express Froid, qui applique le savoir-faire d’Envoyé Spécial aux produits en température maîtrisée.

Découvrez d’autres histoires d’entreprises résilientes dans notre catégorie « se réinventer ».

Déploiement express

D’autres rachats d’entreprises ont suivi ce premier mouvement, en 2015, puis en 2018, auxquels s’ajoutent des ouvertures de fonds de commerce. “En période favorable, il faut se déployer rapidement”, juge Laurent Dutheuil. Le groupe compte aujourd’hui 8 sites en France, avec une neuvième ouverture prévue en 2019. Pour appuyer ce développement, le dirigeant mise d’abord sur les compétences des hommes : “nous investissons sur une candidature. Chaque ouverture repart d’une page blanche, à la façon d’une start-up, que l’on incube.” Le chef d’entreprise regarde à présent vers  l’international, à la recherche de sa première implantation à l’étranger.

Autre défi à venir : l’éventuelle entrée d’un fond d’investissement au capital. “La crise m’a appris que le nerf de la guerre reste la trésorerie, mais je pense qu’il faudra passer par l’arrivée d’un fond pour financer la croissance”, estime Laurent Dutheuil, avant de conclure : “On réussit grâce à notre énergie, parce qu’on est très investis et parce que nous avons toujours des projets devant nous”. Résilient jusqu’au bout.


Quid de la transition écologique ?

Laurent Dutheuil reste tributaire du marché, pas encore prêt à payer trois fois plus cher ses livraisons pour passer aux camions électriques. Mais le dirigeant s’assure de disposer d’une flotte de véhicules aux dernières normes écologiques, renouvelée tous les 48 mois, pour un investissement annuel de 8 millions d’euros. “D’ici 2022 nous serons dans l’obligation de réduire nos émissions de CO2 de 30 %”, rappelle-t-il. Plusieurs camions roulent aussi au biogaz, pour des clients de la grande distribution.