Quel impact de la nouvelle route de la soie sur les produits agricoles et alimentaires ?

Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, la Chine cherche à développer ses réseaux de communications terrestres et maritimes avec le reste du monde. En Chine, cela s’appelle la Belt and Road initiative, une stratégie géopolitique et économique visant à renforcer la position mondiale chinoise. Une stratégie qui a aussi des conséquences sur le plan alimentaire et agricole mondiale.

Temps de Lecture : < 1 minute

Dans son numéro de septembre 2019, le magazine Prisme revient sur les nouvelles routes de la soie chinoises, et leurs impacts potentiels sur les produits agricoles et alimentaires.

Lancée en 2013 par le président chinois Xi Jiping, la « Belt and Road initiative » (BRI), traduite en français par les nouvelles routes de la soie, désigne une stratégie de développement des infrastructures terrestres et maritimes. Elle vise à accélérer la circulation des biens, des personnes, des services. Et bien sûr à renforcer la position mondiale de la Chine.

 

Dans ce dossier, le magazine Prisme s’interroge sur l’impact de cette stratégie sur l’économie agroalimentaire mondiale. A l’heure où les besoins de la Chine en produits agricoles et agroalimentaires dépassent ses capacités de production et où son développement économique en fait le 2e PIB mondial, la BRI vient conforter la sécurité alimentaire de la Chine, autant qu’elle renforce sa présence et son influence auprès de la centaine de pays qu’elle traverse. Et ce, y compris sur le plan agricole, et en particulier sur les produits à valeur ajoutée. L’enjeu économique et géostratégique est considérable.

Lire le dossier dans le magazine Prisme