DUNKERQUE PORT, POUMON ECONOMIQUE EN TRANSITION

3e port français, le Port de Dunkerque connaît depuis quatre ans de multiples transformations. Entré dans une dynamique positive, comment cet atout formidable pour la vitalité du territoire et de ses entreprises rayonne-t-il aujourd’hui sur les Hauts-de-France ? Quels sont les défis auxquels le Port est confronté et à quoi ressemblera-t-il dans 10 ans ?

quai de Flandres port de Dunkerque
Temps de Lecture : 2 minutes

En 2017, le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) franchissait la barre symbolique des 50 millions de tonnes de trafic annuel, une croissance de 3 % en un an. Le 3e port de commerce français, derrière Marseille (80 millions de tonnes) et Le Havre (73 millions de tonnes), fait figure de challenger sur le range nord-européen*. Mais un challenger dynamique, et déterminé. En témoigne une succession d’événements positifs sur le port, avec en premier lieu la poursuite d’implantations de nouvelles sociétés. Après ECOPHOS, ECOCEM et INDAVER en 2017, ce sont SNF Floerger, spécialiste français de la chimie de l’eau et leader de son secteur d’activité, et H2V, qui produira de l’hydrogène et du biogaz à Dunkerque, qui ont récemment annoncé leur arrivée.

plan du port de Dunkerque

Le plan du port de Dunkerque aujourd’hui

La stratégie, décidée par le conseil de surveillance du port, consiste essentiellement à refaire du Port de Dunkerque une place de commerce, à l’image de ce que sont les autres ports du range nord-européen : Rotterdam, Anvers et Amsterdam. Et c’est pourquoi Dunkerque investit, avec comme parti pris d’appuyer l’aménagement du site, d’encourager la vitalité industrielle, et de développer la logistique. Le Port mise aussi sur le développement croissant du transport par conteneurs, à travers un projet de grande envergure, baptisé CAP 2020.

Entré dans l’ère post-pétrole depuis la fermeture de la Raffinerie des Flandres en 2010, le Port de Dunkerque se tourne vers l’avenir en misant sur ses atouts. Voici le portrait, en 2018, d’un port résilient, capable de rayonner sur son territoire et d’entraîner l’économie des Hauts-de-France, et illustrant les enjeux d’avenir de ce poumon économique en transition.

 *Traduction de l’expression anglaise « Northern range », désignant la concentration des principaux ports européens alignés le long du littoral méridional de la mer du Nord.

Episode 1 – Le Port de Dunkerque en 2018, c’est quoi ? (Infographie)

Episode 2 – Ecocem France, économie circulaire sur le port de Dunkerque 

Episode 3 – Stéphane Raison :  » Le port est au service de ses entreprises et de son territoire »

Episode 4 – CAP 2020, Dunkerque à l’heure du conteneur

Episode 5 – De l’export à l’import : la stratégie de diversification de Nord Céréales