CAP3RI : RÉVOLUTIONNAIRES DE L’ÉCONOMIE DURABLE

Le 20 février 2018, CAP3RI présentait un bilan de ses investissements dans les entreprises de la troisième révolution industrielle en Hauts-de-France. Retour sur une soirée tournée vers l’économie post-carbone.

Temps de Lecture : 2 minutes

Ils étaient nombreux ce mardi 20 février au siège de Région, à s’intéresser aux avancées concrètes de la troisième révolution industrielle dans les Hauts-de-France, à travers le témoignage des entreprises accompagnées par le fonds d’investissement CAP3RI. Dédié aux PME et aux ETI régionales engagées dans la transition énergétique et l’économie circulaire, CAP3RI a investi près de 15 millions d’euros dans sept entreprises de la région. Elles sont aujourd’hui en pleine croissance, avec 400 emplois maintenus ou créés.L’objectif, faire entrer pleinement les Hauts-de-France dans une économie durable, est rappelé par les partenaires et souscripteurs du fonds. Tous engagés dans la troisième révolution industrielle, ils étaient représentés sur scène par Philippe Rapeneau, vice-président de la Région Hauts-de-France, Olivier Motte, président de CAP3RI, Philippe Vasseur, président de la mission REV3, mais aussi François Macé, directeur général du Crédit Agricole Nord de France, Jean-François Leprince de la BEI et Jérôme Grassin de Groupama Nord-Est.Croissance, innovation, révolutionLes acteurs principaux de cette économie de demain sont les entreprises, mises à l’honneur au travers de deux tables rondes thématiques. C’est parce qu’elles sont porteuses de solutions innovantes et ancrées dans des marchés en pleine évolution que CAP3RI a choisi de soutenir leur développement. La soirée est revenue sur le parcours de six d’entre elles.– Gazonor : l’entreprise exploite du gaz de mine en provenance des anciens bassins miniers– AirFlux-Chaumeca : l’ETI familiale est devenue leader de la conception et de la fabrication d’équipements de traitement de l’air et du gaz, particulièrement utilisés dans les procédés de méthanisation– AES Dana : la société a diversifié ses activités pour aujourd’hui maîtriser toute la chaîne de conception et de réalisation d’unités de méthanisation– Drekan : est un projet de reconditionnement d’éoliennes en fin de vie, pleinement inscrit dans l’économie circulaire– Astradec : le groupe se spécialise dans la collecte et la valorisation (notamment énergétique) de tous types de déchets dans la région.– Log’s : le groupe spécialisé dans la logistique développe ses activités dans la logistique verte et le transport fluvial.Et demain ?CAP3RI entend bien continuer d’investir pour l’avenir du territoire, avec des projets d’investissements de 1 à 5 millions d’euros en fonds propres, destinés à des secteurs d’activité variés comme la maintenance industrielle, la gestion des déchets, la production de gaz, etc. Pour que l’économie des Hauts-de-France devienne « l’une des plus efficaces et durables en matière d’utilisation des ressources ».CAP3RI a pour souscripteurs la région Hauts-de-France, le Crédit Agricole Nord de France, Groupama Nord-Est et la Banque Européenne d’investissement.