Najeti : tourisme, art de vivre et croissance en Pas-de-Calais

Puisant dans ses racines audomaroises, Najeti poursuit le développement de son parc hôtelier, tout en maintenant un positionnement clair : cultiver l'art de vivre à la française et contribuer également à la croissance touristique de la région Nord-Pas-de-Calais, portée pour le tourisme de loisir, national ou d’Europe du Nord. Projecteur sur six infos que vous ne connaissez (peut-être) pas sur cette holding mondiale.

contribution au tourisme régional : le tournoi de golf Najeti
Temps de Lecture : 2 minutes

1 – Une entreprise née à Arques, et devenue mondiale : C’est en 1999 que Jean-Jacques Durand quitte la verrerie-cristallerie d’Arques pour créer Najeti. Devenue depuis une holding internationale familiale, l’entreprise compte une filiale en France, une filiale américaine, dirigée par sa fille Nathalie, et une filiale espagnole géré par son fils Thibaud. Petite touche d’originalité, les premières lettres des prénoms des enfants de Jean-Jacques Durand ont formé le nom du groupe.

2 – Un ensemblier de lieux prestigieux : Comptant huit hôtels en France au 1er juin 2018 (dont cinq dans le Nord–Pas-de-Calais), 10 restaurants et deux golfs dont celui de Saint Omer qui accueille chaque année le Hauts-de-France gold open, le deuxième tournoi de golf le plus important de France avec quelque 10 000 visiteurs, Najeti alimente la croissance de sa branche touristique française.  En effet, 80 % de ses clients sont des touristes de loisirs,  Français ou d’Europe du Nord.

3 – Rénovation raffinée et art de vivre à la française :  Najeti participe à la renaissance de lieux empreints d’un passé unique. Les touristes sont accueillis dans des hôtels trois ou quatre étoiles pour la plupart rénovés, nichés dans des lieux chargés d’histoire  ̶  châteaux (Tilques) ou monastère (Arras) rénovés  ̶  et facilement accessibles depuis les grands axes de circulation. Adoptant l’art de vivre à la française, les établissements offrent des formules clefs-en main mettant à l’honneur charme des vieilles pierres et modernité, restauration gastronomique et cadre propice à la détente.

4 – Naissance imminente d’un nouvel hôtel à Bondues : Najeti ouvrira un sixième hôtel dans les Hauts-de-France (et son neuvième hôtel en France) cet été à Bondues, près de l’aérodrome. « L’ouverture de cet établissement de plus de 80 chambres participe de la volonté de la filiale française de Najeti de développer son parc hôtelier non plus seulement comme propriétaire de bâtiments, mais également comme gestionnaire d’établissements », fait valoir Damien Mionnet, responsable commercial.

5 – Croissance en Pas-de-Calais :  Grâce à ses hôtels, Najeti participe au déploiement du tourisme dans le Nord-Pas-de-Calais. En 2017, le Comité régional du tourisme des Hauts-de-France annonçait une hausse du nombre de nuitées de 2 % entre les étés 2015 et 2017 (et une consommation touristique en 2017 à hauteur de 4,3 % du PIB régional). Un succès auquel la holding a contribué avec ses cinq hôtels sur la région et bientôt le sixième…

Retrouvez tous nos articles consacrés à la croissance des entreprises dans notre rubrique « Booster sa croissance ».

6 – la qualité récompensée : En avril 2018, l’hôtel-restaurant de Najeti à Hardelot (Côte d’Opale) s’est vu décerner pour son activité « accueil de séminaires » la marque étatique Qualité tourisme (5500 établissements français à ce jour)

www.najeti.fr  : Filiale française hôtels, restaurants et golfs