FROMAGERIE DE LA FERME DU VERT : RÉUSSITE MADE IN BOULONNAIS

4 millions d’euros. C’est le chiffre d’affaires de la Fromagerie de la Ferme du Vert, mais aussi le montant qu’investit l’entreprise pour ouvrir un nouvel atelier de fabrication et un magasin central en mai 2018. Une entreprise familiale en croissance, avec à sa tête les frères Bernard, artisans fromagers qui allient avec brio qualité et authenticité.

Les frères Bernard, artisans fromager de la ferme du Vert
Temps de Lecture : 2 minutes

A Wierre-Effroy, dans le Pas-de-Calais, la fromagerie de la Ferme du Vert, c’est la belle histoire d’une grande idée : celle qu’a eu Antoine Bernard de donner au Boulonnais ses fromages locaux. Quand il reprend l’exploitation familiale en 1988, l’aîné des Bernard revend la petite production de lait de chèvre attenante à la ferme-auberge de ses parents pour créer une fromagerie. Seul et à vélo, il part accomplir son propre compagnonnage sur les routes des régions fromagères de France. A son retour, il créera le Vieux-Boulogne avec Philippe Olivier, fromager de Boulogne-sur-Mer. Pour Antoine Bernard, c’est le début d’une aventure gastronomique locale, dans laquelle il est rejoint par son frère cadet Joachim.

Investissement et croissance : les voyants au vert

En l’espace de trente ans, la Fromagerie a connu une belle croissance. Si bien qu’aujourd’hui, les deux frères ont décidé d’investir l’équivalent de leur chiffre d’affaires dans un projet d’agrandissement de l’entreprise. Avec le soutien financier du Crédit Agricole Nord de France, un nouvel établissement de 2 000 m² ouvrira en mai 2018 et accueillera un atelier de fabrication, un magasin central ainsi qu’un parcours de visite, ouvert au grand public. « La production va doubler car l’atelier actuel est conservé », livre Joachim Bernard. Une croissance qui est aussi synonyme d’emplois : « nous sommes aujourd’hui à 28 collaborateurs, on va monter à 30 prochainement et on a déjà renforcé les équipes ».
L’entreprise se taille aussi un nom à l’international. Les fromages s’exportent en Belgique, Allemagne, Hollande et Angleterre, jusqu’au Canada et au Japon. L’export représente aujourd’hui 10 % des ventes et l’ambition des frères Bernard est de porter ce chiffre à 20 % dans les prochaines années.

Qualité façon Côte d’Opale

Les clés de la croissance de la ferme du vert ? D’abord la qualité de ses produits. Son ancrage local y est sans doute aussi pour quelque chose. Les fromages, tels que l’Ecume de Wimereux ou le Sablé de Wissant, évoquent tout un territoire, celui de la Côte d’Opale, de ses fermes et de ses bocages. « On travaille sur place à dix kilomètres de la mer. Le Boulonnais, c’est notre fief. On est sur ce marché régional depuis une quinzaine d’années » révèle le co-gérant. A l’heure des circuits courts, les consommateurs apprécient. « Les gens aiment savoir ce qu’ils achètent et comment les produits sont élaborés ».

La coopérative laitière Prospérité Fermière Ingrédia est l’un des fournisseurs de la Fromagerie du Vert. Retrouvez notre article sur ce leader mondial des ingrédients laitiers dans notre rubrique Conquérir le Monde

Savoir-faire et savoir se réinventer

Autre clé de succès, un savoir-faire désormais bien éprouvé. Les frères Bernard ont d’ailleurs été récompensés lors du mondial du fromage de Tours en 2017 : médailles d’or pour le Sablé de Wissant, de bronze pour le Fort d’Ambleteuse et le petit Touquet et d’argent pour la Mimolette de la Côte d’Opale. « On peut aussi fabriquer un fromage sur demande pour un client, à partir d’un cahier des charges précis », explique Joachim Bernard.

Enfin, pour continuer de se renouveler et conquérir de nouveaux marchés, la fromagerie est à l’écoute de ses clients, et sait aussi réinventer ses produits pour des opérations plus saisonnières comme avec l’écume de Wimereux à la truffe, un fromage réalisé pour les fêtes de fin d’année. Elle développera prochainement une gamme de produits frais (de type crème ou yaourts), et un fromage de chèvre devrait bientôt voir le jour, un beau clin d’œil à la production caprine des origines.