WINCKELMANS : DERNIER FABRICANT DE CARREAUX 100 % MADE IN NORD

Ils sont décorés modernes et graphiques, en mosaïques, sous forme d’octogones, d’hexagones, de triangles ou de croix… Chez Winckelmans, entreprise créée en 1894 à Lomme, le carreau grès cérame fin vitrifié est roi et s’exporte aux quatre coins du monde. Dernier fabricant français de carreaux « à l’ancienne », l’entreprise familiale, dirigée par Barbara Winckelmans, cinquième génération à sa tête, arbore un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, en hausse de 15 % sur un an. Une entreprise authentique, qui allie savoir-faire unique, innovation et sur mesure : bienvenue dans la haute couture du carreau.

Jérémy Delhaye, responsable export chez Winckelmans
Temps de Lecture : 2 minutes

Avec ses 140 salariés sur son site historique de Lomme, Winckelmans est le dernier fabricant français dans son domaine : le carreau en grès cérame fin vitrifié. Son secret aujourd’hui ? Produire ce que plus personne d’autre ne fait ailleurs. Les carreaux sont fabriqués à l’ancienne pour garder toute l’authenticité des produits. « Nous utilisons encore des presses des années 1930 pour certains motifs » confie Jérémy Delhaye, responsable commercial export. « Produire à l’ancienne, c’est ce qui nous distingue et fait la qualité de nos carreaux. Nous offrons la qualité d’autrefois avec les motifs d’hier, mais aussi d’aujourd’hui ».

La personnalisation, nouvel eldorado du carreau
Aux outils traditionnels, entre les grilles en acier qui donnent leur forme si particulière aux carreaux et les presses manuelles qui font le patrimoine de l’entreprise, Winckelmans allie depuis quelques années les outils modernes, comme l’impression 3D pour de nouvelles grilles de carreaux décorés. Avec cet outil, c’est la personnalisation totale de leurs projets que Winckelmans offre à ses clients. « Les projets personnalisés représentent au moins un tiers de nos ventes » explique Jérémy Delhaye. Outre les particuliers, les restaurants et les enseignes veulent de plus en plus des motifs uniques.

Des carreaux dans le monde entier
En l’espace de plusieurs années, Winckelmans s’est taillé un nom dans le monde entier. Aujourd’hui, les carreaux subliment les plus prestigieux hôtels et restaurants sans oublier des boutiques de la haute couture française ou encore les maisons des particuliers. L’export représente aujourd’hui 70 % du chiffre d’affaires. « Cela s’est passé de manière un peu inhabituelle. Dans les années 1990, on a commencé l’export directement avec l’Australie », s’amuse Jérémy Delhaye. Puis, rapidement, viennent la Suisse, la Chine, la Russie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège. « Dans un premier temps, des comptes se sont ouverts un peu partout et progressivement, nous avons connu un développement naturel par le biais du bouche-à-oreille. »

A l’étranger, l’entreprise s’appuie sur un ou deux distributeurs locaux, en qui elle sait qu’elle peut avoir confiance, pour promouvoir toute la richesse de sa gamme. En France, l’entreprise inspire des architectes pour des chantiers, et s’appuie aussi sur des distributeurs triés sur le volet. Un cercle vertueux qui a valu une croissance de 15 % du chiffre d’affaires de l’entreprise l’année dernière. Et pour l’avenir, l’entreprise est confiante. « Nous souhaitons optimiser les délais et continuer à développer les marchés nationaux et étrangers les plus prometteurs ».

Autre projet en gestation : l’ouverture, d’ici quelques années, d’un musée intra-muros pour faire perdurer la tradition Winckelmans et faire découvrir au grand public ce patrimoine industriel familial.

 

Une entreprise entre tradition et innovation

Fier de ses traditions, Winckelmans sait aussi se moderniser. Après avoir repris son concurrent Decize Carrelages (situé dans la Nièvre) en 2007, l’entreprise a optimisé l’intégralité de son process de fabrication.  Elle a notamment renouvelé son four pour gagner en rendement et efficacité en 2012. Le temps de cuisson des carreaux est passé de quarante-huit heures à deux heures, tout en gardant la même qualité. Un changement qui s’est fait en conservant les effectifs. L’humain est d’ailleurs partie intégrante du patrimoine de Winckelmans : les connaissances et les expertises de ses salariés s’apprennent et se transmettent dans l’entreprise. Chacun peut d’ailleurs apporter sa pierre à l’édifice. « Nous favorisons l’expression et le partage d’idées afin de générer une dynamique entre les salariés. Chacun amène sa petite touche de créativité, nous avons tous en principe vocation à être un peu designer au sein de l’entreprise » déclare Jérémy Delhaye.